You are here

La Déclaration de Mumbai

Les participants se sont réunis à l’occasion du IIIe Forum International pour la défense de la santé des peuples, qui s’est tenu à Mumbai les 14 et 15 janvier 2004. Ils ont débattu et exploré les différentes manières de contrer les menaces sérieuses et de plus en plus nombreuses qui pesaient sur la santé à l’aube du 21e siècle. La Déclaration de Mumbai est le résultat consensuel de la réponse complexe aux défis soulevés dans le secteur de la santé aujourd’hui.

La Déclaration porte sur les défis majeurs auxquels sont actuellement confrontés les peuples dans le monde pour accéder à la santé. Elle analyse les causes qui empêchent les communautés internationales à respecter leur engagement et leur promesse d’une « santé pour TOUS ».

La déclaration met en lumière six défis majeurs.

  • Mettre fin à la mondialisation dirigée par les entreprises.
  • Mettre fin aux guerres et à l’occupation.
  • Introduire un système de soins de santé primaires complet et durable.
  • Confronter l’épidémie du HIV/SIDA à l’approche des systèmes de santé et soins de santé primaires.
  • Réparer les dommages causés à l’environnement par des stratégies de développement non viables.
  • Mettre fin à la discrimination au sein du système de santé et prendre des mesures pour mettre un terme à la violence à l’égard des femmes.

La déclaration lance un appel à l’action à différents niveaux, comme par exemple le gouvernement, l’OMS, autres agences des Nations Unies, Agences Internationales, Institutions Financières Internationales, ONG et population.

La déclaration lance un appel à la population afin qu’elle exhorte la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International à reconnaître leur culpabilité dans la crise qui touche actuellement le secteur de la santé, et en particulier les dommages causés par les programmes de changements structurels.

Face à la crise du secteur santé qui sévit en Palestine, en Irak et d’autres régions ravagées par les guerres, les conflits et la violence fanatique, la Déclaration de Mumbai appelle à renforcer le mouvement anti-guerre international par la mise en place d’une vaste campagne mondiale : “No to War, No to WTO, Fight for People’s Health” (Non à la guerre, non à l’OMC, luttons pour la santé des peuples). Cette campagne a été lancée en mars 2004, un an après le début de l’occupation militaire américaine de l’Irak.


Téléchargez la Mumbai Declaration ou sa version espagnole.

Resource Type: